Et vous pouvez le consulter ici

Nous avons un budget ! Et il est en boni. Le conseil communal réuni ce lundi 30 avril pour débattre du budget 2018 a enfin doté notre Ville et ses services d’un budget en bonne et due forme qui sera sans doute cette fois-ci  approuvé par la Ministre des Pouvoirs locaux. Pour rappel, Valérie De Bue avait rejeté en février la première version déficitaire du budget 2018. Elle exigeait aussi un plan de gestion, autrement dit un plan d’économie, pour redresser la barre de nos finances communales. Ce plan a été longuement discuté et finalement approuvé. Il sauvegarde l’essentiel : pas de licenciement à la Ville, mais bien un non-remplacement des départs naturels. Pas de taxes nouvelles même si le plan d’économies jouent aussi sur les recettes.

Prendre connaissance ici de tous les chiffres du budget 2018 (avant les amendements votés en séance).

Pour les écologistes, qui ont depuis le début de la législature accordé une place essentielle dans leurs interventions à la situation financière de la Ville, le vote du budget avec son lot de mesures d’économies pour aujourd’hui et pour les années à venir était une étape indispensable. Il fallait sortir de la situation de déni dans laquelle se trouvait la majorité actuelle et accepter une fois pour toutes que pour préserver les générations futures, un changement fondamental de cap s’imposait. La majorité aurait sans doute préféré sans doute présenté un budget plus ambitieux et plus vendeur. Mais nous avons été trop dispendieux depuis le début de la mandature. Et il nous fallait répondre aux demandes pressantes de la tutelle régionale. Vu de Namur, chacun des budgets adoptés depuis 2013 a dû apparaître comme un doigt d’honneur aux demandes répétées de sobriété. Cette période est aujourd’hui terminée. C’est l’occasion de développer encore la créativité et l’imagination des services. De laisser libre cours à l’initiative citoyenne et à la capacité des Athois et des Athoises à s’engager ensemble autour de projets novateurs. Tout ne doit pas être fait et pris en charge par la Ville.

Un exercice démocratique

Rarement un point budgétaire aura autant été discuté au conseil. C’est une bonne chose pour la démocratie. Dans ce registre, la première intervention du groupe PS depuis 5 ans est à souligner. Mais on sait dans quel contexte de crise au sein du PS athois elle survient… Durant les travaux préparatoires, les écologistes ont notamment pesé sur la nécessaire limitation des dépenses de communication, des dépenses fort facultatives dans la situation financière où nous nous trouvons. En commission des finances, nous avons ainsi obtenu une diminution de 13.000 EUR via la suppression de plusieurs campagnes de communication. La porte était ainsi ouverte pour des décisions plus radicales encore en Conseil communal. Nous avons néanmoins contré la volonté de certains d’aller jusqu’à supprimer complètement les crédits prévus pour la campagne de sensibilisation à la réduction des déchets. Avec le groupe CDH, nous avons formulé une proposition alternative de diminution de moitié des moyens sur ce poste budgétaire. Il ne faut jeter le bébé avec l’eau du bain. Sur ce sujet comme sur d’autres, le travail d’amendements du budget et du plan d’économies (le plan de gestion) mené en conseil communal, a permis d’affiner les décisions prises et de lever les craintes légitimes. Ainsi, les décisions liées à la Ducasse (une économie de 40.000 EUR maximum) préserveront bien “l’orthodoxie, la nature, la sobriété et la tradition familiale, dans le respect des critères de l’Unesco”.

Lire l’intervention complète de Ronny Balcaen sur les points budgétaires

Le conseil a aussi approuvé le remplacement des menuiseries extérieures de l’école communale de Meslin-l’Evêque par du double vitrage à “haut rendement”, les premières étapes liées à la mise en concession de l’abattoir communal, la réparation ou la rénovation de divers tronçons de voiries, dont l’Avenue des Artisans dans le zoning de Ghislenghien, et l’appel aux candidats à la fonction de sous-directeur à mi-temps à l’Académie de Musique.

Pour aller plus loin

Le plan de Gestion 2018 (version qui ne comprend pas encore les amendements votés en séance !)

Le rapport de la commission budgétaire (qui permet d’analyser les grands enjeux liés au budget)

Dans la presse

Enfin le budget un plan de gestion

Budget ; pour les Verts, la majorité aurait préféré présenté un budget plus ambitieux et plus vendeur

 

Share This