Laurent Delvaux, 3ème candidat sur la liste Écolo à Ath

Un job d’ingénieur du son, un projet d’activité complémentaire en chocolaterie BIO, la Ducasse de mon village, le lancement d’Houtaing en transition, des activités sportives, l’apiculture…  Le moins que l’on puisse dire est que je n’ai pas vraiment le temps de m’ennuyer.

Malgré cela, en plus d’être, d’abord, l’heureux papa de deux garçons, j’ai décidé d’être à nouveau candidat aux élections communales athoises.

Mais je ne pense pas pour autant négliger mes enfants car, si je le fais, c’est avant tout pour eux. Parce que j’estime qu’il est de mon devoir de veiller à offrir à nos descendants un monde propice à l’accomplissement de leur bonheur.

Sans vouloir entrer dans une analyse catastrophiste de l’état dans lequel le monde se trouve, reconnaissons que nous pouvons difficilement être fier de l’héritage environnemental et, par voie de conséquence, sociétal que nous sommes sur le point de léguer aux générations futures.

Le dérèglement climatique ne fait plus l’ombre d’un doute, la raréfaction des énergies fossiles se pointe à l’horizon des prochaines décennies, notre consommation en ressources naturelles s’accélère toujours plus, au point de ne plus laisser à notre planète le temps de se régénérer, …

La situation est grave, oui, mais il nous appartient d’agir, ensemble, en citoyens responsables pour limiter l’ampleur des dégâts et orienter notre société pour faire face harmonieusement à ce que sera le monde de demain. Un monde différent, c’est indéniable, mais dans lequel il sera toujours possible de vivre et de vivre agréablement, pour peu que nous adaptions intelligemment nos comportements.

Dès lors, j’ai la conviction qu’il faut faire de la protection de l’environnement la priorité et ce en mettant en œuvre toute action qui puisse engager notre cité dans la transition écologique. Oser aborder la sortie du « tout à la voiture », privilégier les circuits courts, l’agriculture BIO, rendre accessibles à tous des logements correctement isolés, … et bien d’autres choses qu’il convient de mettre en œuvre en impliquant, autant que faire se peut, la population athoise, tout en veillant, bien sûr, à redresser les finances communales…

Share This