Le groupe Ecolo-Ath a pris connaissance des nombreuses réactions des citoyennes et citoyens athois. Ecolo-Ath considère qu’en l’état actuel, le projet de ligne très haute tension, n’est pas acceptable. En effet, si ce projet « Boucle du Hainaut » est important pour la transition énergétique (car il permet notamment de transporter l’électricité produite par les éoliennes de la Mer du Nord), il ne tient pas compte des avis et inquiétudes de la population. Ainsi, les questions liées au bien-être de toutes et tous, les impacts sur la santé des citoyens ainsi que sur la biodiversité ne sont pas correctement pris en considération.

Jusqu’au 12 octobre 2020, les citoyens peuvent déposer auprès de leur commune leurs remarques, leurs avis, leurs recommandations, voire leurs suggestions d’alternatives dans le cadre de l’enquête publique. Nous encourageons tous les citoyens et toutes les citoyennes à s’exprimer quant au tracé qui est proposé par Elia.

Ce sera ensuite au Conseil Communal et à la Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (CCATM), composées de citoyens volontaires, à donner leur opinion. C’est endéans cette période que les citoyens et les communes auront l’occasion de faire entendre leur voix, et ce à plusieurs reprises. Un Rapport sur les Incidences Environnementales (RIE) mené par un bureau indépendant sera également réalisé qui aura à se pencher sur les aspects sanitaires du projet. Ce sera ensuite au gouvernement wallon, et plus précisément au ministre en charge de l’aménagement du territoire, Mr. Willy BORSUS, de statuer sur le projet.

Envisager toutes les alternatives

Ecolo Ath plaide pour qu’Elia revoie le tracé proposé afin de respecter les attentes des citoyennes et citoyens. Les écologistes demandent que toutes les alternatives existantes soient envisagées et qu’une évaluation de l’incidence sanitaire de ce projet soit menée afin de mesurer le risque qu’il représente pour les Athois. Nous resterons, plus que jamais, à l’écoute de la population afin que la transition énergétique puisse s’accomplir dans le plus strict respect de notre santé et de l’environnement.

Share This