Un incroyable bras de fer engagé il y a plus de 2 ans se dénouera au Parlement européen la semaine prochaine. 

L’enjeu ?
La refonte de la Politique Agricole Commune (PAC) avec les votes des eurodéputés sur 1.200 amendements aux propositions de la Commission (présentées en 2018). Plus fondamentalement, il s’agit de s’écarter du modèle agro-productiviste de manière à orienter la PAC sur des pratiques plus respectueuses de la terre, de la Nature, permettant aux agriculteurs et paysans de gagner dignement leur vie et aux consommateurs de disposer de produits de qualité et produits localement… et pas à des milliers de kilomètres de chez eux !

Les enjeux sont colossaux car depuis des années, l’agriculture européenne sert de « variable d’ajustement » lorsque l’UE veut négocier des accords commerciaux avec d’autres pays.
On le voit actuellement avec le projet d’accord UE-Mercosur qui met en péril les filières bovines.
On le constate avec des accords moins connus : comme celui qui porte sur l’importation de volailles d’Ukraine, où les normes de respect du bien-être animal demeurent trop basses et alors que la filière européenne se débat seule, sans aide et a montré toute sa robustesse et son adéquation aux besoins des consommateurs.

 

Nous voulons une alimentation de qualité pour toutes et tous

Plus de 30 % du budget total de l’UE est consacré à la Politique Agricole Commune (PAC) et nous devons avoir votre mot à dire sur le sujet.
La semaine prochaine, nous nous prononcerons en séance plénière sur une réforme de la PAC.
Si nous voulons que votre nourriture soit écologique, locale et produite par des agriculteur.trice.s qui gagnent un salaire digne, rejoignez notre action et envoyez dès maintenant un e-mail à vos députés européens : https://www.greens-efa.eu/dossier/alimentation-de-qualite/

Les votes auront lieu la semaine prochaine. Je vous tiendrai bien sûr au courant des résultats.
Saskia Bricmont

Vous souhaitez lire l’article complet : https://saskiabricmont.eu/reforme-de-la-pac-nous-voulons…/

Share This