Parce que la Commune d’Ath, contrairement à ses obligations, semble vraiment réticente à mettre la totalité de l’étude environnementale à disposition des habitants, Écolo-Ath fournit le document en ligne. Pour informer et continuer notre combat contre la pollution et pour la santé. Pour rappel, les auteurs de l’étude parlent de sonnette d’alarme qui doit pousser à agir rapidement.

Continuant son combat de longue date contre la pollution par les métaux lourds, ECOLO-Ath vous fournit aujourd’hui le texte complet de l’étude environnementale, dans l’état où nous avons pu nous le procurer.

Aujourd’hui, la majorité absolue socialiste demande 7 euros aux habitants pour recevoir une copie de cette étude. 7 euros pour 45 pages, c’est une barrière scandaleuse qui vise encore et toujours à maintenir la population dans l’ignorance de la situation! Fidèle à ses valeurs de démocratie et de transparence, Écolo vous permet aujourd’hui de prendre connaissance et d’imprimer gratuitement le document. Cliquez ici pour prendre connaissance de ce rapport de 45 pages au format pdf. Attention, il est évidemment un peu lourd à télécharger (un peu plus de deux mégas).

Toujours dans la ligne de ce qu’il a fait depuis deux ans sur ce dossier, le groupe Écolo d’Ath a aussi suscité des questions au Parlement wallon et au Parlement de la Communauté française ces derniers jours. Quatre enseignements à tirer des réponses des ministres aux questions de Paul Galand (Écolo) et de Bernard Wesphael (Écolo):

1. Les Ministres n’arrivent pas à expliquer pourquoi ils se sont désintéressés du dossier alors qu’il y avait un engagement à mettre en oeuvre une étude. Au final, la Région et la Communauté n’ont rien fait. Mais Catherine Fonck accuse le Bourgmestre de n’avoir pas voulu de l’aide de la Région et de la Communauté.

2. On ne sait pas trop ce que les Ministres vont faire maintenant. Une réunion entre les cabinets ministériels est prévue ce 8 juin, mais les ministres avouent avoir pris connaissance du fait que la commune aurait déjà décidé seule de lancer l’étude de santé, deuxième étape du processus en cours.

3. Pour les ministres interpellés, le cahier de charges de départ n’aurait pas été respecté dans l’étude environnementale menée par la province du Hainaut. Le rapport est examiné par les experts de l’ISSP et de l’ISEP.

4. Personne ne prend réellement la responsabilité de ce qui s’est passé jusqu’ici. Tout le monde temporise. Et personne ne prend des engagements clairs pour l’avenir, préférant se retrancher derrière des prétendues insuffisances de l’étude, ou la responsabilité des autres.

Pour Écolo-Ath, la Communauté française et la Région wallonne doivent imposer leur présence et leur expertise dans ce dossier. Nous ne faisons plus du tout confiance à la majorité absolue socialiste qui ment sur ce dossier depuis de nombreuses années. Il est temps de contrôler les actes du Bourgmestre et de son échevin.

Share This